Marché du vélo électrique: quelles évolutions pour 2022?

Si le secteur automobile a été le géant indétrônable du siècle dernier, nous vivons une étape clé dans l’évolution de la mobilité et les Français se tournent aujourd’hui davantage vers le vélo pour leurs déplacements quotidiens. Avec une part de marché de 42% en 2021, il ne fait aucun doute que la pratique du vélo a trouvé sa place auprès des Français, faisant du vélo le mode de transport au top des ventes en France. Pour l’année 2022 et celles à venir, la tendance devrait se confirmer pour placer la France parmi les pays porteur de l’industrie du cycle.

Evolutions et tendances pour le Marché du vélo électrique en France

INFOGRAPHIE CHIFFRES VÉLO EN FRANCE 2021

L’année 2021 ne fait que confirmer la forte croissance du marché du vélo en France, évalué à 3,4 milliards d’euros. Jouissant d’une progression en valeur de 43% ces deux dernières années, le vélo s’impose nettement face aux autres moyens de transport, c’est en grande partie grâce au vélo électrique.

La crise sanitaire de ces dernières années, transformée en crise économique durable, a participé à l’ancrage du vélo dans les mœurs des Français. Liée à la prise de conscience environnementale, les ménages privilégient davantage la production nationale. Cette tendance du Made in France est particulièrement notable au regard du marché du vélo qui, frappé par des difficultés d’approvisionnement, a forcé les industriels français à s’adapter en augmentant la production interne. Cela se traduit par une hausse fulgurante des ventes des vélos français : en 2020, près de 650 000 vélos Made in France font été vendus contre plus de 800 000 l’année suivante, ce qui représente une croissance de 25%. Loin d’être une progression ponctuelle, les ventes de vélos produit en France devrait côtoyer le million en 2022 et ainsi imposer la France comme l’un des leaders des pays producteurs en Europe

Le dynamisme quant à la hausse de la production française de vélos est impressionnant ces dernières années, dû en grande partie à la croissance du marché du vélo électrique. En effet, la part du VAE dans la production française s’élève à 44% en 2021 contre 50% en 2022, soit la moitié de la production. Si l’on garde en tête que le VAE représente 1 vélo sur 4 vendus en France, on peut alors en conclure que la production nationale de vélos est tirée par le vélo électrique.

La part grandissante des VAE dans le marché du cycle

En effet, le VAE ou vélo à assistance électrique est le nouveau leader du secteur avec 660 000 VEA vendus en France en 2021. Un chiffre record qui place le vélo électrique à la première place des ventes (59% du chiffre d’affaires total du marché en valeur), alors même que son prix moyen a baissé de 4% par rapport à 2020. La croissance du marché du VAE est alors d’autant plus impressionnante et devrait continuer sur cette lancée, permettant un prix de vente toujours plus abordable pour les consommateurs, pour lesquels le prix est le deuxième frein à l’achat après la sécurité et le vol de vélo. À ce rythme, on peut s’attendre à ce que le vélo électrique dépasse toutes les attentes des professionnels du cycle avec plus de 3 millions de VAE vendus en 2030

Un marché toujours en croissance en 2022

Augmentation de la demande des usagers de vélos électriques : quels sont les faits?

La demande des Français va garder son dynamisme dans les années à venir, car le vélo électrique répond aux besoins de mobilité, notamment en zone urbaine :

  • économique : la hausse des prix du carburants et l’annonce de la fin de la vente des voitures thermiques neuves d’ici 2035 sont de grandes opportunités pour valoriser les économies faites avec des déplacements à vélo, en plus des coûts d’achat, d’entretien, de stockage et de stationnement qui sont très avantageux comparés à ceux d’une voiture individuelle.
  • santé : les bienfaits de la pratique du vélo électrique ne sont plus à prouver sur les aspects cardio-respiratoire, la pression sanguine, le métabolisme des graisses et le bien-être mental (lutte contre le stress, l’anxiété et la dépression). Même si l’effort est réduit en comparaison au cyclisme classique, la fréquence d’utilisation et la durée sont allongées. Pour les personnes sportivement inactives, le VAE offre « une alternative physique à l’aspect inactif associé aux déplacements motorisés. »
  • environnemental : le vélo à assistance électrique s’inscrit dans une prise de conscience environnementale forte qui entraine des changements en faveur de la mobilité douce et décarbonée, pour une meilleure qualité de l’air et une limitation des émissions de CO2 par les transports.
  • praticité et confort : les villes étant largement engorgées, le vélo est une alternative pour ne pas souffrir des embouteillages, pour une meilleure rapidité et fluidité des déplacements. En termes de confort, on peut également mentionner la pollution sonore, largement réduite avec l’utilisation d’un vélo électrique. L’étendue de l’offre est également une grande opportunité pour le vélo car il existe un modèle pour chacun, que ce soit pour du loisir ou du professionnel, pour des déplacements domicile-travail ou des balades, seul ou en famille, sportif ou de ville…
  • politique : la France a mis en place un plan vélo qui, même s’il reste modeste, commence à porter ses fruits. Les aides gouvernementales ont été efficaces pour le coup de pouce vélo et les primes à l’achat. Le soutien de l’Union Européenne avec les lois anti-dumping et autres mesures ont permis le développement d’une filière vélo européenne et nationale.

Evolution de l’offre de VAE : comment se différencier?

La demande est là et devrait se pérenniser. Malgré tous les voyants au vert, la lecture de l’offre de VAE n’est pas simple pour les néophytes. Les cyclistes vont faire face à une forte homogénéisation des modèles en magasins, avec une différenciation par les composants majeurs (moteur, batterie) et les prix. De nouveaux services naissent pour permettre aux marques de se différencier et d’apporter de la valeur ajoutée à l’expérience de mobilité des cyclistes, grâce à la technologie et précisément grâce à la connectivité. Le vélo connecté est un segment en forte croissance, aligné avec les modes de vie urbains surconnectés et répondant aux freins à l’usage du vélo en France : la sécurité et le vol.

Pourquoi les Français vont-ils choisir le vélo à assistance électrique?

Ainsi, malgré une crise sanitaire s’étant transformée en crise économique durable, le marché du cycle a poursuivi sa croissance en confirmant la tendance de ces dernières années : le vélo n’est pas un effet de mode pour les Français, mais bien une révolution du transport individuel. La France apparaît ainsi comme l’un des marchés les plus porteurs en Europe dans les prochaines années pour le développement du vélo. Pour doper la dynamique, la place du vélo en ville est remise au premier plan des politiques locales et l’élargissement des conditions d’obtention des primes « bonus vélo » proposées par l’Etat et annoncées à partir du 15 août prochain vont permettre à de nombreux Français d’acheter un vélo électrique ou un vélo cargo électrique.