Comment lire l’offre de produits IoT ou de traceurs GPS pour les vélos électriques ?

Pour transformer un e-bike en smartbike, il faut intégrer un dispositif IoT. Ce marché se développe très rapidement, et différents acteurs utilise le même vocabulaire pour décrire des propositions matérielles très différentes. Il existe de nombreux critères à prendre en compte pour choisir le produit IoT à intégrer dans les vélos électriques. Il est important de comprendre les principales différences des dispositifs IoT afin de faire le bon choix en termes de technologie, de prix, de fonctionnalités….

Dans cet article, nous ne parlerons pas des trackers GPS que vous pouvez trouver sur le marché secondaire. Notre objectif est d’apporter des informations sur les véritables innovations et les dispositifs IoT de haute qualité pour les vélos électriques. Le dispositif IoT est intégré à l’e-bike en se connectant au kit électrique. Cette connexion permet de fournir de l’énergie à l’IoT et de collecter les données du vélo électrique. La connexion est standard si le fournisseur d’IoT a réalisé des développements d’intégration pour capturer les données et communiquer avec le kit électrique.

IoT e-bike
Produit IoT Velco – Nuotrax, le guidon connecté

Protocoles de communication et de transmission pour un produit IoT pour vélos électriques

Protocole UART ou CAN pour les vélos électriques ?

Il existe 2 principaux protocoles de communication utilisés sur le marché de l’e-bike, UART ou CAN. L’UART est le protocole historique, une liaison « point à point » qui peut être rapidement limitée pour construire des écosystèmes complexes avec plusieurs acteurs. Le protocole CAN est celui utilisé dans l’industrie automobile et devient la référence pour le marché du vélo électrique). Il offre une bonne immunité au bruit et aux parasites électriques et c’est un vrai bus de données (vs point à point) donc de nombreux dispositifs peuvent être connectés simultanément et ainsi rapporter plusieurs profils et typologies de données de vélos électriques.

Bluetooth, LTE-M ou LoRa ?

Bluetooth/BLE, 2G/LTE-M et LoRa sont 3 protocoles de transmission de données communs avec des caractéristiques, des prix et des avantages différents.

Bluetooth/BLE (Bluetooth Low Energy) est une technologie assez ancienne (1994) qui a évolué avec l’utilisation des smartphones, et qui est aujourd’hui extrêmement répandue et compatible avec presque tous les terminaux mobiles. L’un des atouts de cette technologie est son coût, permettant un prix plus abordable que d’autres pour les produits IoT. La portée dite à courte distance de cette technologie est limitée (jusqu’à 100 m) et les données et fonctionnalités d’usage ne sont disponibles que lorsque l’utilisateur est connecté dans ce périmètre.

2G/LTE-M ou la technologie cellulaire est embarquée sur le véhicule, l’intelligence n’est donc pas portée par le smartphone. Pour la 2G, il s’agit de bandes de fréquences utilisées pour les objets connectés, qui seront progressivement supportées par la LTE-M (Long Term Evolution for Machines). Les données du véhicule et de l’usage sont automatiquement reportées en temps réel et peuvent être facilement partagées simplement entre plusieurs acteurs (cycliste et marque par exemple). Non limitée par la portée, la technologie cellulaire permet une meilleure fiabilité des dispositifs de sécurité des véhicules et des utilisateurs, des statistiques, des informations de maintenance, etc. Chez Velco, nous avons choisi le LTE-M, technologie d’avenir incluse nativement dans la 5G.

LoRa, qui signifie « Long Range Wide-area », est un réseau bas débit dédié aux objets connectés. Ce protocole permet de transmettre des données sur une distance allant jusqu’à 15 km en ville et peut atteindre 45 km en zone rurale. Le service proposé sera sensiblement proche de celui obtenu avec une solution LTE-M, avec une meilleure autonomie liée à une moindre consommation électrique, mais avec une moindre réactivité en déplacement et un débit de données plus faible, ce qui rendra les mises à jour complexes, voire impossibles.

Il est important de choisir un dispositif IoT capable d’évoluer dans le temps pour garantir la durabilité grâce à des mises à jour régulières par liaison radio (OTA), permettant le fonctionnement, l’amélioration et la sécurité du dispositif.

Intégration de l’IoT sur les vélos électriques et exploration des données 

assembler vélo électrique

Certains fournisseurs de connectivité ont un positionnement aftermarket, ce qui est profondément différent des acteurs gérant l’intégration. Velco conçoit et fabrique ses propres dispositifs IoT, fabriqués au Portugal et en France, avec des normes de qualité élevées. Les produits IoT de Velco sont conçus dans l’optique de faciliter l’intégration, avec une plateforme numérique dédiée aux fabricants de vélos pour qu’ils puissent appairer, tester et avoir une traçabilité sur les produits. Pour l’intégration, il est très important de choisir un acteur qui a construit son offre comme un écosystème numérique, afin de faciliter et gérer ce processus. Quant aux acteurs de la maintenance, proposer une solution clé en main pour identifier facilement les pannes.  

Velco propose une suite logicielle avec des applications web dédiées à chaque acteur de l’industrie : fabricants de vélos, fabricants de systèmes d’e-drive, marques, gestionnaires de flotte, prestataires de maintenance. Cette suite SaaS offre de nombreux avantages pour mettre en place rapidement des solutions et permettre aux clients de bénéficier des évolutions futures pour la suite.  

Une question cruciale dans la création d’une smartbike sera « à qui appartiennent les données » ? L’état d’esprit est très différent si les données ne sont pas accessibles au fournisseur de connectivité. Chez Velco, les clients sont pleinement propriétaires de leurs données.