Prêts pour l’explosion des vélos cargos électriques ?

La dynamique du vélo électrique n’est plus un secret. Le marché a augmenté sa valeur de 40% en 2020 par rapport à l’année précédente, pour atteindre les 22 millions de VAE vendus en Europe et au Royaume-Uni. Au sein du marché, plusieurs catégories se distinguent, notamment celle des vélos cargos électriques qui dévoile un très fort potentiel.

Si l’Allemagne est déjà bien en avance sur les ventes de e-cargo, on assiste à une forte évolution au Royaume-Uni (+60%) et en France (+350%), où les ventes pourraient même atteindre les 50 000 unités dans quelques années selon Union Sport & Cycle. Au niveau européen, on estime la croissance de ce segment à 66% sur 2021 (Enquête « European Cargo Bike Industry Survey » par City Changer Cargo Bike).

Le potentiel de conquête du cargo électrique

Le potentiel de remplacement des véhicules polluants sur des trajets urbains par le vélo cargo électrique serait de 50% selon City Changer Cargo bike (CCCB).

Cargo électrique : un usage par les particuliers…

L’une des forces du e-cargo est son nombre d’application et de cibles. En effet, le biporteur ou triporteur peut convenir aux familles qui, à la place de financer une seconde voiture, font le choix d’un mode de transport pratique et durable, pour transporter les enfants, des bagages, de l’alimentation… Concernant la zone géographique d’utilisation, la ville s’impose comme principal terrain de jeu, notamment les grandes villes qui sont très congestionnées par les embouteillages, pour le gain de temps lors des déplacements maison-école-travail. La zone s’étend cependant de plus en plus, jusqu’à atteindre les milieux ruraux au sein desquels la réponse environnementale et bien-être est très importante.

Et les professionnels

Dans la sphère professionnelle, le cargo dispose également de ressources sur tout le volet de la livraison, mais aussi pour les services, avec également une possibilité pour une utilisation sur des services municipaux. La thématique du dernier kilomètre est évidemment cruciale pour expliquer tout le potentiel du vélo cargo, qui permet de répondre au besoin croissant de livraison et de transport de marchandise lié à l’expansion du e-commerce. Le nombre de livraisons liées au e-commerce va continuer de croitre, ce qui devrait assurer une évolution exponentielle de flottes de vélos cargos sur les années à venir. Pour les entreprises, le déploiement d’une flotte de vélos cargos permet de couvrir de longues distances facilement et rapidement, avec peu de contraintes de maintenance et de coût, le tout avec une forte capacité de charge. La livraison pourrait représenter jusqu’à 45% du marché du e-cargo.

Entre les segments particuliers et professionnels, les parts sont encore sensiblement les mêmes.

vélo cargo livraison

Parmi les opportunités sur le marché du vélo cargo, les subventions européennes et gouvernementales accordées aux entreprises qui vont mettre en place une politique de réduction des émissions de CO2, notamment via l’achat de vélos cargos électriques pour la livraison. Les politiques locales visant à réduire considérablement l’usage de véhicules à moteur thermique devraient également booster la croissance du e-cargo en Europe. Dans certains pays, le prix actuel du carburant est déjà un frein forçant beaucoup de particuliers à se tourner vers des alternatives plus vertes et moins couteuses sur le long terme.

Selon l’analyse de l’IGF, le marché connaîtra un taux de croissance annuel composé de 11,4 % entre 2021 et 2031.

Quels acteurs pour dominer le marché du e-cargo ?

Le potentiel et la dynamique du marché attirent de nombreux nouveaux entrants sur le marché. Selon une étude du Future Market Insights, 66% du marché actuel serait réalisé par les 9 acteurs les plus importants. Parmi les marques bien installées, on retrouve Yuba, Rad Power Bikes, Tern, Bakfiets, Babboe, Urban arrow, Christiana Bikes, Douze Cycles, Nihola, Butchers & Bicycles, Carqon, Riese & Müller, Pedego electric Bikes, Worksman Cycles, XYZ Cargo, Cero Electric Cargo Bikes, XCYC, Xtracycle, Amsterdam Bicycle Company, Triobike… Sans compter l’intérêt de certaines marques de vélos électriques qui pourraient lancer leur segment cargo, l’arrivée sur le marché d’enseignes de distribution (Decathlon par exemple) et d’acteurs de l’automobile qui ont flairé l’opportunité…

En terme de territoire, c’est sans surprise en Europe, l’Allemagne est attendu comme leader avec 38% des parts de marché estimées d’ici 2031, avec une politique de subvention importante (25% ou 2500€ max de remise sur l’achat d’un e-cargo avec une charge autorisée de plus de 150 kg). L’Europe est estimé comme étant le marché le plus porteur dans la décennie à venir. En Asie, le marché sera dominé par la Chine avec 50% de parts estimées d’ici 2031 en Asie de l’Est, qui capitalisera sur ses forces en matière de fabrication et de technologie liée à la batterie, pour répondre à la demande grandissante pour le déplacement quotidien des populations. Le marché sera quant à lui dominé part l’Australie et la Nouvelle-Zélande en Asie du Sud et région Pacifique avec 67% des parts d’ici 2031, des pays où les gouvernements mettent en place des initiatives pour subventionner l’achat de véhicules électriques. En Amérique du Nord, l’industrie puissante et soutenue par le gouvernement sera logiquement leader.

Quel frein majeur pour le vélo cargo électrique ?

Fortement soutenu par les politiques locales et européennes et en totale adéquation avec les besoins des entreprises de livraison et de services, des citadins et plus largement des populations sensibles à la cause environnementale, le potentiel du vélo cargo électrique est tout simplement grandiose. Seule ombre au tableau, celle qui plane également sur l’industrie du cycle et sur l’industrie toute entière, les problèmes liés à la supply chain. En effet, on constate une rupture de stock des composants et matériaux ainsi qu’une hausse des coûts de transports… Un contexte qui va forcément ralentir les ventes et tirer les prix vers le haut.