Que prévoit l’Etat pour les 200 millions alloués au vélo dans le plan de relance ?

En ville comme dans des environnements ruraux, des modes de transports autre que la voiture sont de plus en plus utilisés par les usagers sur des courtes ou moyennes distances. Même si le vélo est en pleine croissance et confirme sa démocratisation massive depuis le déconfinement, sa part modale n’est pas à la hauteur des attentes du gouvernement et pourrait encore largement progresser. Dans ce contexte, Jean Castex annonce le lancement d’un plan vélo très ambitieux.

Nuotrax-guidon-connecté-velco

Un plan vélo très ambitieux dans le plan de relance gouvernemental

Depuis le déconfinement, le vélo est un mode de déplacement aux nombreux atouts qui séduit massivement les Français. De plus en plus de personnes se déplacent en effet à bicyclette, qu’elle soit électrique, connectée ou musculaire, ce qui encourage le gouvernement à prévoir ce plan « ambitieux » pour la promotion de la petite reine. Depuis la crise sanitaire, on observe une fuite des transports en communs au profit des vélos et nouveaux véhicules électriques individuels (NVEI). En effet, le vélo permet de répondre aux attentes sanitaires, écologiques et économiques des Français post- confinement : maintien des distanciations sociales, très faibles émissions de gaz à effet de serre, activité physique pour les cyclistes, le tout en faisant des économies par rapport à l’usage d’autres moyens de transport.

De nombreuses actions concrètes ont été mises en place afin d’encourager l’utilisation du vélo au quotidien. En effet, des places de stationnement temporaires ainsi que des formations pour apprendre ou réapprendre à rouler à vélo sont aujourd’hui mises en place. Ce nouveau plan propose le déploiement de la « mobilité scolaire », un ramassage scolaire à vélo pour le trajet domicile-école de l’enfant. Le but est d’inculquer la « passion » du vélo dès le plus jeune âge pour faire perdurer cela.

Depuis mai, une prime qui consiste à proposer une alternative à la voiture sur les petits trajets a été mise en place. Le forfait vélo pour les salariés est également toujours actif. Il est possible d’obtenir jusqu’à 400€ en allant au travail à vélo, trottinettes ou scooter. Cette démarche a pour but de favoriser les mobilités propres à l’aide des pistes cyclables (ou des voies réservées au co-voiturage). Le plan de relance prévoit que « d’ici la fin 2021, tous les territoires soient dotés de contrats de développement écologiques ».

La sécurité des cyclistes et des vélos

Le gouvernement prévoit de développer la pratique du vélo. En effet, nous devrions retrouver d’ici peu de nouvelles pistes cyclables, ainsi que de nombreuses places sécurisées pour le stationnement vélo à proximité des pôles d’échanges.

Le développement des pistes cyclables

Vous l’avez surement remarqué, depuis de début de l’épidémie, de nombreuses pistes cyclables provisoires ont été créés. Ces pistes ont été tellement utilisées que le gouvernement a décidé de les pérenniser. Pour les maires prenant cette décision concernant les pistes jaunes, autrement appelés « corona pistes », l’État offrira un financement.

L’État a pour but de construire de longues pistes cyclables, sans intersections dangereuses. Le plus important est de lier les villes et/ou les villages entre eux sans danger, bien évidemment, chaque nouvelle action sera une volonté locale. Le vélo est aujourd’hui en réelle concurrence avec la voiture.

Le stationnement sécurisé pour mon vélo

Le stationnement à vélo à proximité comme dans les gares SNCF et les gares routières va être davantage sécurisé et mis en avant. Une aide pour la mise en place de nouveaux abris sécurisés est intégrée dans le plan de relance.

Afin de stationner au mieux chez soi, les associations de cyclistes souhaitent avoir la possibilité de faire installer un local sécurisé pour ranger son vélo. Ce manque d’espace pour le rangement de son vélo contraint certaines personnes à ne pas acheter de vélo par peur de se le faire voler. Depuis 2017, selon l’article R111-14-7, du code de la construction et de l’habitation, il faut prévoir l’aménagement d’un parc à vélos lors de la construction d’immeubles de bureau ou d’habitation, ces parkings doivent pouvoir accueillir 15% des vélos des salariés présents dans les lieux.

Le vol de vélo

Selon une étude du bureau de recherches 6t, sur une agglomération de 200 000 habitants, plus d’un tiers des cyclistes se sont déjà fait voler leur vélo. Pour certains, le vélo n’est même pas une option par peur du vol. Avec environ 1000 vols de vélos par jour enregistrés en France, cette problématique représente un frein majeur à la croissance du vélo au long terme. Les cyclistes hésitent à acheter un vélo et plus encore à monter en gamme sur des vélos électriques qui sont de vraies alternatives à la voiture au quotidien.

Selon 6t, cette peur du vol ainsi que le manque d’espace pour le stockage et le manque de stationnement représenteraient plus d’un million de vélos supplémentaires sur nos routes.

La connectivité, la solution pour une offre vélo ambitieuse

Si l’enjeu pour faire exploser la pratique du vélo au quotidien en France est de répondre à la problématique du vol, la solution existe et ne demande qu’à être déployée plus massivement. En effet, la connectivité va venir sécuriser les personnes et les vélos pour une mobilité plus intelligente.

Velco propose des solutions sur-mesure pour les fabricants de vélos et gestionnaires de flottes. Un traqueur est installé sur les vélos pour collecter des données : position GPS, niveau de batterie du vélo, kms parcourus, durée moyenne d’utilisation … Ces données sont ensuite exploitées sur une plateforme dédiée par le fabricant ou le gestionnaire pour faciliter la maintenance, retrouver les vélos volés ou perdus, mieux connaitre les habitudes d’utilisation des cyclistes pour adapter les prochains modèles, avoir les performances de la flotte …

L’utilisateur du vélo dispose d’une expérience améliorée grâce à une application web ou mobile lui permettant de connaitre ses statistiques, de géolocaliser son vélo, d’activer une alarme à distance en cas de mouvement suspect détecté … De nouveaux services pour rassurer et répondre aux attentes des cyclistes. Un dispositif complet contre le vol et pour proposer une meilleure expérience globale aux utilisateurs et aux professionnels.

Couplé à des engagements des collectivités et de l’État pour des infrastructures adaptées et sécurisées, la connectivité se présente comme la clé pour ouvrir au vélo le champ des possibles et lui permettre de s’imposer comme un mode de transport majeur dans les années à venir.